eau du robinet

Peut-on avoir confiance en l’eau du robinet ?

Selon une enquête du Centre d’information sur l’eau, 66% des Français consomment chaque jour l’eau du robinet. Mais peut-on avoir confiance en notre eau ?

Les mesures de l’eau du robinet

En général, l’eau avec un pH <7 est considérée comme acide et l’eau avec un pH> 7 est considérée comme alcaline. La plage de pH normale des systèmes d’eau de surface est de 6,5 à 8,5, et la plage de pH normale des systèmes d’eau souterraine est de 6 à 8,5. L’alcalinité est une mesure de la capacité de l’eau à résister aux changements de pH, ce qui tend à rendre l’eau plus acide.

L’alcalinité et le pH de l’eau du robinet doivent être mesurés pour déterminer la corrosivité de l’eau. Le pH de l’eau pure (H2O) est de 7 à 25 ° C, mais lorsqu’il est exposé au dioxyde de carbone atmosphérique, cet équilibre se traduit par un pH d’environ 5,2. Étant donné que la valeur du pH est liée au gaz et à la température dans l’atmosphère, il est fortement recommandé de tester l’eau le plus tôt possible. Le pH de l’eau ne peut pas mesurer la force d’une solution acide ou alcaline, et il ne peut pas fournir des informations complètes sur les seules caractéristiques ou limites de l’approvisionnement en eau.

Peut-on retrouver des microbes dans l’eau du robinet ?

En France, l’eau n’est plus la source de terribles maladies comme le choléra. Avant d’être distribué sur le réseau, l’eau subit divers traitements, dont une désinfection au chlore. Les contrôles sont sévères. Cependant, l’eau est un produit naturel et peut être accidentellement contaminée.

Une à deux fois par an, l’eau du robinet provoque des épidémies de gastro-entérites. Elles peuvent s’expliquer par des défaillances des technologies de traitement ou par l’introduction accidentelle d’eaux usées dans les circuits d’eau potable. Les villes desservies par des réseaux vétustes sont les plus concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *