Comment faire son composte

image

Comment faire son compost

Qu’est-ce que le compostage ?

Le compostage consiste à mettre des matières organiques en tas ou dans un récipient avec de l’eau. Ce tas est retourné périodiquement et les bactéries bénéfiques s’y développent. Cela crée une chaleur élevée et décompose les matières organiques brutes en un produit sombre, riche, semblable à de la terre. Le compost fini a une odeur fraîche et terreuse.
 
Le compost est une sorte de cadeau, réduisez les déchets alimentaires et transformez vos restes en “or noir” qui nourrira et enrichira votre jardin.

Certaines idées fausses courantes sur le compostage  sont que c’est trop compliqué, que ça sent bizarre et que c’est sale. Tout cela est vrai si vous compostez de la mauvaise façon. Composter de la bonne manière est une approche très simple : Il suffit de déposer une couche de matières naturelle et un peu de terre pour créer un mélange qui se transforme. Vous pouvez ensuite améliorer votre jardin de fleurs avec du compost, habiller votre pelouse, nourrir vos légumes en pleine croissance, et bien d’autres choses encore. Grâce à ces quelques conseils simples sur le compostage, vous deviendrez un pro !

 

Types de compostage

Avant de commencer à empiler, sachez qu’il existe deux types de compostage : le compostage à froid et le compostage à chaud. Le compostage à froid est aussi simple que la collecte des déchets de jardin ou le retrait des matières organiques de vos déchets  et leur mise en tas ou en bac. Au cours d’une année environ, ces matières se décomposeront.

Le compostage à chaud est destiné aux jardiniers les plus sérieux, mais le processus est plus rapide : vous obtiendrez du compost en un à trois mois. Quatre ingrédients sont nécessaires pour obtenir un compost chaud à cuisson rapide : l’azote, le carbone, l’air et l’eau. Ensemble, ces éléments nourrissent les micro-organismes, qui accélèrent le processus de décomposition. Au printemps ou à l’automne, lorsque les déchets de jardin sont abondants, vous pouvez mélanger un grand lot de compost et en commencer un deuxième pendant que le premier “cuit”.

Le lombricompost est fabriqué par lombricompostage. Lorsque les vers mangent vos restes de nourriture, ils libèrent des rejets, riches en azote. Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quel ver pour cela, mais vous avez besoin de vers rouges. Les vers pour le compostage peuvent être achetés à bas prix en ligne ou dans un magasin de jardinage.

Quoi composter ?

Le compostage est un excellent moyen d’utiliser les objets de votre réfrigérateur que vous n’avez pas utiliser, et donc d’éliminer les déchets. Conserver un récipient dans votre cuisine, est un moyen facile d’accumuler vos matériaux de compostage. Si vous ne voulez pas en acheter un, vous pouvez fabriquer votre propre bac à compost intérieur ou extérieur. Rassemblez ces matériaux pour bien commencer votre tas de compost :

  1. Les restes de fruits
  2. Débris de légumes
  3. Le marc de café
  4. Coquilles d’œuf
  5. Coupures de gazon et de plantes
  6. Feuilles sèches
  7. Bois et écorces finement hachés
  8. Journal déchiqueté
  9. Paille
  10. Sciure de bois non traitée
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ce qu’il ne faut PAS composter

Non seulement ces aliments ne fonctionneront pas aussi bien dans votre jardin, mais ils peuvent faire sentir votre compost et attirer les animaux et les parasites.

Évitez ces éléments pour assurer le succès de votre tas de compost :

  1. Tout ce qui contient de la viande, de l’huile, de la graisse ou du gras
  2. Fèces de chien ou de chat
  3. Les mauvaises herbes qui montent en graines
  4. Produits laitiers
  5. Tontes d’herbe, feuilles

Étape 1 : Combiner les matériaux verts et bruns

Pour faire votre propre tas de compost chaud, attendez d’avoir assez de matériaux pour faire un tas d’au moins un mètre de profondeur. Vous voudrez combiner vos articles verts et humides avec vos articles bruns et secs. Les matériaux “bruns” sont les matières végétales séchées, les feuilles mortes, les branches d’arbre, le carton ou le journal déchiquetés, le foin ou la paille, et les copeaux de bois, qui ajoutent du carbone. Les matières “vertes”sont les déchets de cuisine et le marc de café, le fumier animal (ne provenant pas de chiens ou de chats) et les déchets de plantes et d’herbe fraîches, qui ajoutent de l’azote. Pour obtenir les meilleurs résultats, commencez à constituer votre tas de compost en mélangeant trois parties de matières brunes avec une partie de matières vertes. Si votre tas de compost semble trop humide et sent mauvais, ajoutez d’autres éléments bruns ou aérez plus souvent. Si vous constatez qu’il semble extrêmement brun et sec, ajoutez des éléments verts et de l’eau pour le rendre légèrement humide.

Étape 2 : Arroser votre pile

Saupoudrez régulièrement le tas d’eau pour qu’il ait la consistance d’une éponge humide. N’ajoutez pas trop d’eau, sinon les micro-organismes de votre tas seront gorgés d’eau et se noieront. Si cela se produit, votre tas va pourrir au lieu de devenir du compost. Contrôlez la température de votre tas à l’aide d’un thermomètre pour vous assurer que les matériaux se décomposent correctement. Vous pouvez aussi simplement mettre votre main au milieu du tas. Votre tas de compost devrait être chaud.

Étape 3 : Remuer votre pile

Pendant la saison de croissance, vous devez alimenter le tas en oxygène en le retournant une fois par semaine à l’aide d’une fourchette de jardin. Le meilleur moment pour retourner le compost est lorsque le centre du tas est chaud. Remuer le tas l’aidera à cuire plus rapidement et empêchera les matières de s’emmêler et de développer une odeur. À ce stade, les couches ont rempli leur fonction en créant des quantités égales de matières vertes et brunes dans tout le tas, il faut donc bien remuer.

Étape 4 : Nourrissez votre jardin

Lorsque le compost ne dégage plus de chaleur et devient sec, brun et friable, il est entièrement cuit et prêt à être donné au jardin. Au début de chaque saison de plantation, ajoutez environ 10 à 15 cm de compost dans vos plates-bandes et dans vos pots.

Certains jardiniers font ce qu’on appelle du thé de compost avec une partie de leur compost fini. Cela implique de laisser le compost entièrement formé “tremper” dans l’eau pendant plusieurs jours, puis de le filtrer pour l’utiliser comme engrais liquide fait maison.

Chaque jardinier est différent, c’est donc à vous de décider quelle méthode de compostage convient le mieux à votre mode de vie. Heureusement, quel que soit le chemin que vous choisissez, le compostage est incroyablement facile et écologique. De plus, c’est un régal pour votre jardin. Avec seulement quelques restes de cuisine et un peu de patience, vous aurez un jardin en excellente santé

1 réflexion sur “Comment faire son composte”

  1. Ping : Comment faire son premier jardin - Les Best of

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *