masque tissu covid

Quelle différence existe-t-il entre les masques en tissu de catégorie 1 et 2 ?

Face aux nouvelles variantes du coronavirus, un doute subsiste par rapportà l’utilisation des masques. En effet, depuis le début de la pandémie et avec l’obligation de port du masque en public, plusieurs types de masques ont inondé le marché. Ils disposent de taux d’efficacité différent. Cela emmène donc les professionnels à les classer en catégories 1 et 2. La véritable question est donc : comment les différencier ?

Comment reconnaitre la catégorie d’un masque ?

Rendu obligatoire dans les lieux publics, le port de port de masque a prouvé son efficacité face au virus. Le masque a été l’élément principal de la préservation des personnes lors de la première phase de la riposte contre le coronavirus. En conséquence, chacun y est allé de son inspiration pour proposer des modèles de masques prétendus capables de protéger contre le virus ; mais qui présentaient l’avantage d’être moins couteux. C’est alors qu’il y a eu deux catégories de masques qui ont circulé un peu partout à travers le monde.
La première catégorie de masques en tissus AFNOR est appelée UNS1. Ce type de masque, d’après les études réalisées, filtre les microbes et virus à 95 %. Il dispose donc d’un taux de filtration optimal contre les virus. Sa pression différentielle est inférieure à 40 Pc/cm2. Sa propreté microbienne quant à elle est inférieure ou égale à 30 ufc/g. Les masques de cette catégorie sont portés comme geste barrière pour contribuer à la réduction des risques de contamination. Il est possible de trouver ces masques chez masques.direct en ligne.
Par contre, la seconde catégorie nommée UNS2 quant à elle a un taux de filtration des virus de 70 %. Ils sont par conséquent moins efficaces que les masques de la catégorie1.
Généralement, la catégorie du masque est indiquée sur les emballages au moment de l’achat. S’ils sont dans l’emballage, il devient presque mission impossible de les distinguer l’un de l’autre. En effet, il sont élaborés avec des formes et des plis identiques, et les deux types de masques ont chacun trois épaisseurs.

Pourquoi utiliser les masques de la catégorie 1 ?

Depuis le début de la pandémie, le coronavirus a beaucoup évolué. Cette évolution a valu la découverte de deux nouvelles formes du virus, une en Afrique du Sud et une autre en Grande-Bretagne. Ces deux nouvelles formes ont été reconnues comme étant plus virulentes que la première forme connue. De nouvelles mesures sont donc en train d’être prises afin de contrer la propagation de ces formes et d’éviter de retomber dans une situation semblable à celle vécue au début de la pandémie.
Cependant, le nombre de nouveaux cas dus à l’infection aux variantes Britanniques ne cesse de croitre. La raison de cette hausse serait due à la qualité du masque employée par la population. En effet, les masques de catégorie 2, plus avantageux sur le plan financier, ont gagné du terrain et sont les plus utilisés. En contrepartie, leur moindre efficacité déteint sur la santé des utilisateurs. Les masques de la catégorie 2 sont donc moins efficaces dans la lutte contre la variante britannique du virus. Vous pouvez en savoir plus sur les masques en cliquant ici.

Quelle est la durée de vie d’un masque en tissu ?

Les masques en tissu ont été prisés pour leur côté réutilisable. C’est la raison principale qui pousse la plupart des personnes à aller vers cette solution. Cependant, ils ne sont pas à usage éternel. Ce sont des masques qui ont une durée de vie limitée et le nombre de lavages de ces masques est inscrit le plus souvent sur les emballages. Il faudra donc renouveler le masque très régulièrement afin de garantir son efficacité. Avec ces nouvelles informations, il convient donc de retenir que le port du masque de catégorie 1 reste la chose la plus indiquée face à la nouvelle variante du virus.

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

A voir

Articles qui peuvent vous intéresser

Tondeuse corps homme 

Nous avons tous le choix entre garder les poils ou de s’en débarrasser. Chacun fait donc de son corps ce qu’il veut en fonction de