Quelle est la formule de Blondel ?

Les escaliers sont des outils aujourd’hui indispensables à la mobilité. Au sein des habitats et immeubles publics, ils sont omniprésents. Conçus avec une architecture bien précise, les escaliers sont régis par des lois mathématiques. L’une de ces lois est la loi Blondel. Inventée par Nicolas-François Blondel, tous les escaliers aujourd’hui érigés en sont inspirés. 

Qui est Nicolas-François Blondel ?

Nicolas-François Blondel est un architecte français né en 1618. Dans le but d’évaluer le confort le confort d’usage des escaliers, il développe une théorie permettant d’établir des dimensions précises s’agissant de la longueur et de la largeur. Il développe cette théorie pour la première fois dans son cours d’architecture.

La conception de Blondel

L’escalier est un outil nous permettant de monter et de descendre. Cependant, il ne représente pas qu’un simple outil pour monter et descendre. En gros, il ne se résume pas à une succession de blocs pour aller vers le haut ou vers le bas. Il est conçu pour rendre simple et facile son usage. 

Lisez aussi cet article  Comment choisir le meilleur niveau laser ?

Selon Nicolas-François, l’homme du 17ème siècle ayant conçu la loi Blondel, la mesure d’une marche d’escalier à une autre doit être de 60 ou 64 cm dans l’idéal. Pour déterminer le pas, il faut additionner deux hauteurs de marche avec le giron : il s’agit là de la profondeur d’une marche. 

Lorsque le pas est situé entre 60 et 64 cm, les usagers bénéficient d’un certain confort pendant l’utilisation. Lorsque les dimensions du pas sont idéales, l’usager ne ressentira pas trop de fatigue lorsqu’il montera les escaliers, que ce soit pour monter ou pour descendre.

La hauteur idéale selon Blondel doit se situer autour de 17 cm avec un giron proche des 25 cm. Le giron représente la profondeur d’une marche. Toute cette hypothèse est appuyée par une formule bien connue des experts en bâtiment : il s’agit de la formule 2xH + G.

Comment mettre en application la formule 2xH + G ?

Afin de déterminer si un escalier peut être agréable lors d’une montée pour son utilisateur, il faut employer la formule Blondel. Elle représente un excellent indicateur pour la circonstance. Prenons un escalier droit par exemple. Avec une marche de hauteur de 18 cm et de 25 cm de giron, vous obtenez le calcul suivant avec la formule Blondel : 18×2 + 25 cm = 61 cm. 

Lisez aussi cet article  Comparatif des meilleurs outils de jardin pas cher

Ce résultat se situe bien entre la fourchette des 60 et 64 cm requise. Avec ce résultat, vous avez la certitude que votre escalier est confortable.  À contrario, avec une hauteur de 23 cm et un giron de 28 cm pour votre marche, le résultat serait de 74 cm si nous procédons au calcul avec la même formule. 

Ce résultat est bien au-dessus de la norme exigée et cela revient à dire que cet escalier ne sera pas confortable. Les usagers d’un escalier de ce type ne pourront pas l’employer agréablement.

Quelles sont les dimensions adéquates pour les escaliers des différentes habitations ?

Pour commencer, il est important de préciser que la loi Blondel a pour objectif de vérifier la conformité entre la hauteur de la marche et le giron.  Pour les simples bâtiments habitables, la hauteur idéale pour les marches des escaliers serait de 17 cm pour un giron de dimensions comprises entre 26 et 30 cm. 

Lisez aussi cet article  Quelle différence existe-t-il entre les masques en tissu de catégorie 1 et 2 ?

Si vous voulez effectuer des escaliers secondaires, vous pouvez aller jusqu’à une hauteur de 21 cm pour un giron compris entre 24 et 28 cm. Le giron est également présent dans le but d’adapter un escalier à son utilisateur (qu’il soit jeune ou âgé). L’escalier doit être adapté suivant un besoin de sécurité et un besoin d’accès rapide. 

Que faut-il retenir ?

La loi Blondel est une loi conçue par un architecte du 17ème siècle dans l’objectif de garantir un certain confort pour les usagers d’escalier. Cette formule universelle a inspiré la réglementation des ERP, c’est-à-dire les établissements recevant du public. Les marches prévues pour ce type d’établissement doivent avoir une hauteur maximale de 16 cm un giron de 28 cm minimum. 

Il faudra recourir à un professionnel de qualité et très compétent pour déterminer les dimensions idoines pour chacune de vos habitations. Le principe de la loi Blondel est relativement simple à faire. Cependant tous les professionnels du secteur du bâtiment ne tiennent pas forcément compte des prescriptions. Vous avez la possibilité de le souligner et d’y veiller vous-même.

Emilio

Je suis un passionné du WEB et j'adore partager des actualités sur mon Blog. J'ai fais des études de commerces et de lettres à Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 5 =